RECRUTEMENT D’UN COORDONNATEUR DE L’UNITÉ DE COORDINATION DU PROJET (UCP)

PROJET SOLEIL-NYAKIRIZA

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D’UN COORDONNATEUR DE L’UNITÉ DE COORDINATION DU PROJET (UCP)

 CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Le Gouvernement de la République du Burundi a obtenu un don de la Banque Mondiale pour financer le Projet d’Energie Solaire dans les communautés locales «SOLEIL-NYAKIRIZA» pour un montant global de 100 millions de dollars américains.

Objectif global du Projet d’élargir l’accès aux services énergétiques pour les ménages, les entreprises, les écoles et les établissements de santé dans les zones rurales du Burundi. Le projet proposé place l’énergie comme principal vecteur de développement du capital humain. Les énergies renouvelables hors réseau serviront de catalyseur pour renforcer la prestation de services de santé et d’éducation et développer les activités productives dans les zones rurales.

Le Projet comprend cinq composantes à savoir:

Composante 1: Services énergétiques pour les écoles et les centres de santé (27,0 millions de dollars).

Composante 2 : Services énergétiques pour les communautés rurales (37,0 millions de dollars).

Composante 3: Services énergétiques pour les ménages (17,0 millions USD).

Composante 4 : Assistance technique, renforcement des capacités et appui à la mise en œuvre du projet (19,0 millions de dollars).

Composante 5 : Composante contingente d’intervention d’urgence (CERC) (US $ 00,0 millions).

Le Projet SOLEIL-NYAKIRIZA sera mis en œuvre sur une période de 6 ans par le Ministère de l’Hydraulique, de l’Énergie et des Mines (MINHEM) via l’Unité de Coordination du Projet (UCP) qui pilotera la mise en œuvre du Projet, et l’Agence Burundaise d’Électrification Rurale (ABER) qui aura la délégation pour la mise en œuvre de la composante 2 du Projet.

Pour accomplir les activités du Projet telles que prévues dans le document justificatif du Projet, le MINHEM désire recruter un Coordonnateur de l’Unité de coordination du projet (UCP). Ses responsabilités et le profil sont présents dans les Termes de Référence et concernent les activités de toutes les composantes du projet. Le Coordonnateur devra travailler à l’échelle avec les autres spécialistes de l’UCP, avec le ministère de l’Hydraulique, de l’énergie et des Mines (MINHEM) et d’autres parties.

  1. OBJECTIFS

 Ces Termes de référence viser à décrire les tâches du Coordonnateur du projet SOLEIL-NYAKIRIZA au sein de l’Unité de Coordination de Projet (UCP). Le Coordinateur du projet est placé sous l’autorité du Directeur général de l’énergie à travers le Comité Technique du Projet et le Comité de Pilotage du projet à qui il rend compte, adresse tous les rapports et à qu’il apporte tous les conseils utiles aux différentes sollicitations afférentes à la gestion du projet.

III. TACHES PRINCIPALES

  1. Assurer la mise en œuvre et le fonctionnement efficace du projet, y compris les activités de démarrage du projet, la planification et les rapports trimestriels et annuels, conformément aux dispositions du Manuel d’Exécution du Projet (MEP);
  2. Tenir informé des progrès du projet et des problèmes de mise en œuvre des Comité Technique du Projet (CTP) et Comité de Pilotage du Projet (CP), et la Banque mondiale;
  3. Veiller à ce que les sites du projet de sélection soient inclus conformément aux critères de sites convenus, aux règles environnementales et sociales qui régissent le projet;
  4. Appuyer le MINHEM dans la finalisation de la mise en place de l’UCP, et la finalisation du recrutement de tout son personnel pour s’assurer que les expertises nécessaires y sont présentes, conformément à l’Accord de financement du projet;
  5. Coordonner la préparation des dossiers d’appel d’offres pour les activités du projet selon les méthodes accordées dans le plan de passation de marché du projet, avec le soutien du responsable en passation de marchés de l’Unité de Coordination de Projet (UCP) et des experts techniques du projet et les soumettre à la Banque mondiale pour non-objection; puis superviser les processus de passation de marchés et la mise en œuvre des activités;
  6. Veiller à ce que toutes les activités financées par le projet soient mis en œuvre conformément aux directives environnementales et sociales (E&S) de la Banque mondiale et selon les recommandations soulignées dans les instruments E&S préparés pour le projet;
  7. Préparer les rapports de suivi du projet, des plans de travail, des rapports, des résultats et des autres livrables aux CTP et CP et à la Banque mondiale pour l’examen et l’évaluation, le cas échéant, et en assurer la soumission en temps opportun; ces rapports liés notamment:
  • d’avancement du projet, les rapports d’examen à mi-parcours et le rapport final du projet et les soumissions aux missions d’appui à la mise en œuvre de la Banque mondiale, y compris une mission d’examen à mi-parcours et une mission d’examen d’achèvement de la mise en œuvre, conformément au MEP et aux directives de la Banque mondiale
  • Mettre à jour les coûts du projet, le plan de passation de marchés et les plans financiers; actualiser le MEP lorsque cela s’avère nécessaire et soumettre les modifications à la Banque mondiale non objection 
  • Rapports de suivi financier (RSF) et PSBA
  1. Veiller à ce que les entités impliquées dans le projet (MINHEM, ABER, AREEN, MENRS, MFBPE et MSPLS) mobilisent et concentrent les données / informations nécessaires au reporting du projet;
  2. Appuyer l’Unité d’Exécution au sein de l’ABER pour qu’elle mobilise les ressources nécessaires au développement et à la mise en œuvre de la composante 2, conformément aux politiques / directives de la Banque mondiale;
  3. Assurer vérifier en temps opportun des sous-projets pour la mise en œuvre;
  4. Gérer le budget du projet en (i) s’assurant que les fonds du projet sont décaissés en temps opportun et conformément aux procédures définies dans le Manuel de mise en œuvre du projet; et (ii) s’assurer que les dépenses sont conformes au budget annuel et aux plans de travail appliqués;
  5. Assurer la liaison avec d’autres parties prenantes, le MINHEM, Ministères en charge des finances, de l‘éducation, de la santé, l’ABER, le CTP, les Partenaires Techniques et Financiers, et de toute Administration concernée par le projet.
  6. Assister ou se faire représenter en fonction de l’expertise requise aux réunions du CTP, et fournir les documents nécessaires pour la tenue de ces réunions ;
  1. QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ET ACADÉMIQUES

Le candidat à retenir devra avoir :

  1. Un diplôme de niveau universitaire (Bac +4): Ingéniorat en génie électromécanique, en génie électrique, en génie civil ou Licence en sciences de développement, sciences économiques et sciences de gestion;
  2. Une expérience globale minimale de 10 ans dans le secteur public et/ou privé ;
  3. Une expérience spécifique minimale de 5 ans dans la gestion des projets financés par le Gouvernement ou d’autres partenaires de développement ;
  4. Une expérience minimale de 2 ans dans un poste de responsabilité avéré (par exemple : Directeur Général, Directeur et gestionnaire ou un poste jugé équivalent) dans le secteur public et/ou privé;
  5. Une expertise technique en énergie (souhaitable) ou expérience plus large en infrastructure serait un atout ;
  6. Une solide expérience dans la planification, la conception et la mise en œuvre de projets d’infrastructure électrique, y compris la production, le transport et la distribution d’énergie renouvelable, et les projets d’électrification constituerait un atout ;
  7. Une expérience avérée du travail d’équipe et capacité à diriger ;
  8. Un niveau élevé d’enthousiasme, capacité à travailler de façon autonome, à prendre des initiatives et à s’adapter rapidement aux exigences changeantes du programme de travail ;
  9. D’excellentes compétences en communication orale et écrite, y compris une capacité à communiquer des questions complexes en termes simples et à engager un dialogue fondé sur des preuves ;
  10. Une maîtrise des langues : français parlé et écrit (requis), du Kirundi et de l’anglais parlé et écrit (souhaité);
  11. Une capacité à établir et entretenir des relations et à négocier avec les partenaires ;
  12. Une capacité de travailler de sa propre initiative ainsi qu’en tant que membre d’une équipe et sous pression ;
  13. Une excellente aptitude à la gestion du temps et un bon sens d’organisation ;
  14. Une capacité de gérer plusieurs dossiers à la fois ;
  15. Les femmes sont encouragées à déposer un dossier de candidature.

 

  1. PERIODE ET CRITERES DE PERFORMANCE

 5.1. Durée du contrat

Le premier contrat sera d’une durée d’une année. Si à l’issue de cette période, l’évaluation des performances est satisfaisante, le contrat suivant sera pour une période de deux années renouvelables.

5.2 Critères de performance

L’efficacité et les performances du (de la) Coordonnateur de l’UCP seront mesurées en fonction notamment :

  • de la qualité du suivi des actions inscrites dans le Programme de Travail et Budget Annuel (PTBA) ;
  • du respect des procédures de l’IDA en matière de passation des marchés, de gestion financière et de sauvegarde environnementale et sociale ;
  • de la gestion des ressources humaines, financières et matérielles mises à sa disposition ;
  • du respect des échéanciers et de la qualité des rapports trimestriels et annuels ;
  • du niveau d’atteinte des indicateurs de projet ;
  • de l’harmonie au sein de l’équipe de gestion du Projet et de son administration.
  1. OBLIGATIONS DU MINHEM VIS-A-VIS DU COORDONNATEUR DE PROJET.

Le MINHEM remettra au Coordonnateur de Projet l’ensemble des documents, dossiers et outils appropriés et nécessaires à l’exécution de sa mission. Il mettra également à sa disposition, les locaux et équipements nécessaires (possiblement, à travers une location qui peut être financée par le projet) pour assurer une bonne prestation de service. Une évaluation de la performance du  Coordonnateur sera faite tous les six mois au cours des missions de supervision de la Banque Mondiale.

VII. REMUNERATION ET ECHEANCES DE PAIEMENT

 Les termes de rémunération seront établis conformément à la grille convenue entre le MINHEM et/ou le Ministère en charge des Finances et la Banque Mondiale.

VIII. CONSTITUTION DU DOSSIER

 Les candidats intéressés devront fournir un dossier composé de :

  • Une lettre de motivation adressée au Président du CTP ;
  • Un curriculum-vitae actualisé, confectionné suivant le modèle en annexe ;
  • Des copies certifiées conformes à l’original des diplômes, certificats et tout autre document attestant l’expérience professionnelle;
  • Une lettre d’engagement à déclarer tout conflit d’intérêt avant l’entrée en fonction ;
  • Une copie de la CNI ou Passeport.
  1. Bien plus, le candidat devra avoir un casier judiciaire vierge et ne devra pas avoir été révoqué de la Fonction Publique, de la Magistrature ou d’un organisme parapublic ou privé ;

Des renseignements complémentaires en rapport avec les compétences, l’expérience et l’éthique des candidats présélectionnés pour le poste pourraient être vérifiés ultérieurement.

  1. CONDITIONS D’EMPLOI

 Le Coordonnateur sera une personne physique et individuelle rattachée à l’Unité de Coordination du Projet ;

  • C’est un poste individuel à temps plein ;
  • Le Coordonnateur est appelé à s’abstenir de toute situation qui pourrait le mettre en conflits d’intérêts dans le cadre de la mission qui lui est assignée.
  1. METHODE ET PROCEDURE DE SELECTION

 Le Coordonnateur sera sélectionné selon la méthode de Sélection des Consultants Individuels, conformément au Règlement applicable aux Emprunteurs – Passation des Marchés dans le cadre de Financement de Projets d’Investissement, Juillet 2016, Mise à jour Novembre 2017 et Août 2018 de la Banque Mondiale (« le Règlement de passation des marchés ») et conformément aux critères exigés au regard des présents Termes de référence.

La sélection du Coordonnateur sera effectuée par appel à candidatures. Le Coordonnateur  sera retenu, après avis de non objection de la Banque Mondiale, en fonction de ses qualifications et expériences pertinentes, et sa capacité à réaliser pleinement la mission.

La procédure de sélection comportera deux (2) phases :

  1. Phase de présélection des candidats sur la base de l’analyse des CVs des candidats ;
  2. Phase d’interview des candidats présélectionnés.

Les candidats seront classés par ordre de mérite après pondération des différentes notes obtenues dans les 2 phases de la Sélection. La note du CV aura un poids de 70% et celle de l’interview 30% (le CV sera pondéré pour 70% et l’Interview pour 30%).

(i) La première étape sera constituée d’une présélection sur dossier ou analyse de la conformité des dossiers aux TdRs. Le Comité de recrutement fera donc un examen préliminaire des dossiers (diplôme et expérience minimum requis, remise des documents exigés, …) qui pourra aboutir à l’élimination de dossiers des candidats qui ne répondent pas de façon substantielle aux exigences des TDRs. Cela signifie que toute candidature qui ne satisfait pas à des éléments importants des TDRs sera jugée non conforme et donc rejetée.

À l’issue de cet examen préliminaire, ne seront retenus que les candidats ayant les profils les plus en adéquation avec la qualification et l’expérience requises pour le poste comme décrit ci-dessus.

(ii) La deuxième étape sera constituée par une interview où seront invités tous les candidats ayant obtenu les cinq (5) premières notes à la 1ère étape (qualification académique et expérience pertinente). Dans tous les cas, le nombre de candidats à passer l’interview ne doit pas être inférieur à trois(3).

(iii) Pour le classement final, le CV (qualification académique et expérience pertinente) sera pondéré à raison de 70 points sur 100 et l’interview pour 30 points sur 100. Les Candidats seront alors classés en fonction de leurs Notes Finales (Nf) obtenues sur CV (Ncv) et à l’Interview (Ni) combinées en utilisant les pondérations comme suit :

Note finale Nf = Ncv x 70% + Ni x 30%.

Le Candidat classé 1er sera alors invité à la négociation du Contrat, après l’avis de non objection de l’IDA.

Le Comité de recrutement se réserve le droit d’utiliser tous les moyens à sa disposition pour s’assurer que les informations qui lui sont communiquées par les candidats sont exactes. En particulier, pour le candidat retenu, il vérifiera l’authenticité des diplômes et attestations présentés (original à l’appui) et s’assurera auprès des anciens employeurs et des personnes citées en référence que ce candidat possède les qualités morales et la probité nécessaire pour assurer la fonction pour laquelle il a été retenu.

  1. DEPÔT DE CANDIDATURE

 Le dossier de candidature sera adressé au Président du Comité Technique du Projet SOLEIL NYAKIRIZA. Il sera déposé sous pli fermé avec mention « Candidature au poste de Coordonnateur du Projet SOLEIL-NYAKIRIZA » à l’adresse suivante :

Avenue :………………………… N°…….. ; Immeuble « …………………………. »

B.P. : ……..Bujumbura

Tél : (+257) …………………. ;

BUJUMBURA – BURUNDI

La date limite de dépôt de candidatures est fixée au plus tard le ………/………./2020 avant 15 heures 30 minutes heure locale Bujumbura.

Modèle de Curriculum vitae (CV)

Poste :                                                                                                                                          

Nom et Prénom du candidat :                                                                                                     

Profession :                                                                                                                                  

Lieu et date de naissance :                                                                                                           

No CNI ou Passeport, lieu et date  de délivrance:                                                                        

Nationalité :                                                                                                                                 

Adresses de contact (E-mail, tél) :                                                                                               

Nombre d’années d’expérience :                                                                                                 

Attributions spécifiques actuelles du candidat ou dernières fonctions exercées :

                                                                                                                                                     

Principales qualifications :

[En une demi-page maximum, donner un aperçu des aspects de la formation et de l’expérience du candidat les plus utiles à ses attributions au regard du poste pour lequel il s’est porté candidat.]

                                                                                                                                                     

Formation :

[En un quart de page maximum, résumer les études universitaires et autres études spécialisées du candidat, en indiquant les noms et adresses des écoles ou universités fréquentées, avec les dates de fréquentation, ainsi que les diplômes obtenus.]

                                                                                                                                                     

Expérience professionnelle :

[En deux pages au maximum, caractère Times New Roman, taille 11, dresser la liste des emplois exercés par le candidat depuis la fin de ses études par ordre chronologique inverse, en commençant par son poste actuel. Pour chacun, indiquer les dates, nom de l’employeur, titre du poste occupé et lieu de travail. Pour les dix dernières années, préciser en outre le type d’activité exercée et, le cas échéant, le nom de clients ou employeurs susceptibles de fournir des références.  Pour les candidats ayant eu à prester des services comme consultant, Il conviendra de spécifier les fonctions exercées comme consultant en indiquant le titre de la mission ou du mandat, la date de la mission et le nom et les références de la personne ou de l’institution ayant commandé la mission]

                                                                                                                                                     

Langues :

[ Indiquer, pour chacune, le niveau de connaissance: médiocre / moyen / bon / excellent, en ce qui concerne la langue écrite / parlée .]

                                                                                                                                                     

Attestation:

Je, soussigné, certifie, en toute conscience, que les renseignements ci-dessus rendent fidèlement compte de ma situation, de mes qualifications et de mon expérience.

                                                                                                        Date :                                   

[Signature du candidat]                                                                             Jour / mois / année

Nom du candidat:      _________________________________

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.