Les niveaux des eaux des barrages électriques en baisse considérable

par Jean Paul Nshimirimana Publié le Fri 10 Feb 2017 A 13:29:40


Les niveaux des eaux des barrages électriques en baisse considérable

Le Burundi est frappé par une pénurie d’électricité. Cela pousse la Direction Générale de la REGIDESO à adopter le système de délestage. Cette pénurie s’explique par le fait que les eaux des lacs de retenue ont sensiblement baissé. Le cas typique est celui du barrage hydroélectrique de Rwegura où l’eau de ce barrage a baissé de 9,56m c’est-à-dire passant de 2152 m (niveau maximal) a 2142,44 m jusque au 24 jan 2017.

Célestin Nshimirimana, chef de cette centrale fait remarque que le niveau maximal du barrage hydroélectrique de Rwegura est de 2152 m au moment où le niveau critique est de 21140,5m.

Jéroboam Nzikobanyanka Directeur Général de la REGIDESO fait savoir que la centrale hydroélectrique de Rwegura devrait produire 18 mégawatt mais qu’actuellement elle produit 4. Il indique que si rien n’est fait et si rien ne change d’ici mars, la population fera recours à l’éclairage par bougie. Il se dit confiant quand même que le problème ne va arriver à ce stade, il indique que le gouvernement est à l’œuvre pour pallier à ce défi. Ce patron de la régie de l’eau et de l’électricité dément les rumeurs faisant état du non-paiement de l’électricité produit par la centrale hydrique Ruzizi II partagé entre les états du Burundi, du Rwanda et de la République Démocratique du Congo dans le cadre du SINELAC (Société Internationale d’Electricité des pays des Grands Lacs). Il informe que le gouvernement n’a aucune dette envers cette société. Il informe également que cette centrale donnait 12 MW à l’état Burundais mais qu’actuellement elle donne 8.

Parlant de la centrale hydrique Jiji-Murembwe, M.Nzikobanyanka informe que les études ont terminé. Il indique que la Regideso est à la phase de sélection de celui qui va gagner le marché. Et le patron de cette institution d’informer que cette centrale pourrait fonctionner d’ici 2021. Il a tenu aussi à informer qu’une centrale solaire a été inaugurée à Gitega.

Signalons que les centrales hydroélectriques du Burundi devraient produire 40 MW mais qu’actuellement elles produisent moins de 25 MW.


Les documents attachés:

Votre commentaire: